LEBESQUE Maurice (dit Morvan Lebesque)


Livre du Bicentenaire (Coiffard, 2008)

200 ans d'histoire - copie

Dictionnaire biographique

Auteur : Jean-Louis Liters

 

Maurice LEBESQUE

(1911-1970)

Elève

Journaliste & écrivain

 

Morvan Lebesque 28-29 Philo

Maurice Lebesque, à 18 ans

en classe de Philo.

Année 1928-1929

 

 

LEBESQUE Maurice

(1911-1970) 

Élève / Journaliste – Écrivain

dit : Morvan Lebesque.

 

Né à Nantes le 21 janvier 1911.

D’origine très modeste (son père est marchand ambulant en demi-gros),

il est élève boursier au lycée, de la classe de 9ème (où il entre en 1919) jusqu’à la classe de philosophie.

Il fait ses débuts littéraires au lycée en faisant jouer, salle Colbert (salle Vasse), une comédie en un acte de sa création, Sous la lampe fidèle.

 

Après avoir pratiqué mille métiers pour survivre (il fut même instituteur à Saint-Joachim, en Brière, pendant 6 mois, en 1930), il commence sa carrière de journaliste à Nantes, en travaillant à L’Écho de la Loire.

Monté à Paris, il collabore à de nombreux journaux et hebdomadaires avant de devenir le célèbre chroniqueur politique du Canard Enchaîné à partir de 1952.

Lebesque Le Canard

Auteur d’un remarquable roman sur la guerre, Soldats sans espoir, paru en 1947, il écrit aussi de nombreuses pièces de théâtre, dont La Découverte du Nouveau Monde, des essais, une étude sur Camus et surtout le livre Comment peut-on être breton ? en 1970.

 

Lebesque Sans espoir CouvLebesque Sans espoir Dédica JL

Exemplaire dédicacé à son ami le journaliste Henri Bouyer (*)

Source : Jean-Louis Liters

 

Il meurt au Brésil en 1970, au cours d’une tournée de conférences sur la culture bretonne.

 

Un article de « Julien / Anthologie » est consacré à Morvan Lebesque. 

 

Et, pour terminer :

Morvan Lebesque croqué par DRIG (alias Patrick Hervé)

 

morvan-lebesque