JOËSSEL Raymond


JOËSSEL Raymond

(1871-1937) 

Élève / Ingénieur

 

Né à Indret (Loire-Atlantique) le 30 juillet 1871, fils du sous-directeur de l’arsenal d’Indret.

 

Venant de l’Externat des Enfants-Nantais, il est élève de mathématiques spéciales au lycée, deux fois admissible à Polytechnique et reçu dans un bon rang à l’École des Mines en 1892.

 

Sous-directeur des forges d’Hennebont vers 1900, il devient en 1903 ingénieur-liquidateur des aciéries Keller d’Audincourt dont il sera le directeur général jusqu’en 1936.

Doué d’un tempérament de chercheur, dès l’École des Mines il élabore, avant la découverte de Marconi, un projet de télégraphie sans fil, malheureusement non déposé. Ses recherches et son inventivité s’exercent dans bien des secteurs (le domaine militaire pendant la guerre de 1914, l’amélioration de la locomotion éolienne des bateaux — expérimentée sur l’Erdre —, le chauffage central etc.).

Il est aussi musicien ; comme violoniste il se produit en concert au sein d’un quatuor. Il laisse un conte, Le Moulin Trébuchet.