GUILBAUD René-Cyprien


Livre du Bicentenaire (Coiffard, 2008)

200 ans d'histoire - copie

Dictionnaire biographique

Notice signée : Jean-Louis Liters

 

 

GUILBAUD René-Cyprien

(1890-1928) 

Élève / Officier aviateur de la marine

 

Né le 8 octobre 1890 à Mouchamps (Vendée) où son père est pharmacien et où sa mère anime l’école protestante. Il perd son père à l’âge de douze ans et est élevé par sa mère qui obtient d’enseigner dans l’école communale de Mouchamps.

Reçu bachelier au lycée de La Roche sur Yon, il est, au cours de l’année 1907-1908, au lycée de Nantes en classe de mathématiques avec René Théry. Il prépare l’École navale où il entre en octobre 1909.

Passé dans l’aéronavale en 1916, affecté à La Pallice, il se distingue par un sauvetage au large des Sables d’Olonne, puis lors d’une attaque d’un sous-marin allemand. En mars 1927, il termine un raid France-Madagascar et retour en hydravion aux commandes d’un CAMS 37. Après ce raid mouvementé, qui le rend célèbre, il est promu capitaine de corvette et devient officier d’ordonnance du ministre de la marine, Georges Leygues.

Le 16 juin 1928, à bord de son hydravion Latham 47, avec lequel il se préparait à affronter la traversée Est-Ouest de l’Atlantique Nord, il se porte au secours de l’expédition du dirigeable italien Italia du général Nobile, abîmé sur une banquise du Spitzberg. Le 17 il embarque Amundsen, l’explorateur norvégien vainqueur des deux pôles. Le grand hydravion, avec son équipage de six hommes, envoie son dernier message le 18 juin à 19 heures puis, pour une cause inconnue, se perd corps et biens dans la mer de Barentz.