GARNIER Jacques


Jacques GARNIER 

(1940-1989)

Elève

Danseur

Chorégraphe

 

Evocation Jacques Garnier

Spectacle sur la Péniche « Lola » le jeudi 29 novembre 2018

 


Livre du Bicentenaire (Coiffard, 2008)

200 ans d'histoire - copie

Dictionnaire biographique

Auteur : Jean-Louis Liters

 

 

GARNIER Jacques

(1940-1989) 

Élève / Danseur – Chorégraphe

Né le 29 novembre 1940 à Croix-de-Vie (Vendée), d’un père journaliste.

Au Conservatoire national de musique et de danse, de 18 à 22 ans, il est l’élève d’Yves Brieux et il remporte le premier prix de danse classique et d’histoire de la musique. Il étudie aussi la danse moderne et l’art dramatique. Pendant un an, il danse dans la comédie musicale Les plumes rouges avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault.

Entré en 1963 à l’Opéra de Paris, il est nommé sujet en 1967 et participe aux grandes créations de l’Opéra avec Roland Petit, Maurice Béjart et Georges Balanchine. Il signe ses premières chorégraphies et règle, en 1968, la chorégraphie de la comédie musicale Drame de la rue de Lourcine de Patrice Chéreau. Au cours de voyages aux Etats-Unis, il travaille avec Alvin Ailey et Merce Cunningham.

En 1971 il quitte l’Opéra et crée avec Brigitte Lefèvre une compagnie de danse contemporaine qui rencontre un grand succès au Festival d’Avignon et qui s’installe à La Rochelle ; c’est l’expérience du Théâtre du silence qui dure dix ans.

Influencé par les chorégraphes « post modernes » Merce Cunningham et Lucinda Childs, il crée en 1981 et dirige, à l’Opéra de Paris, le « Groupe de recherches chorégraphiques » (GRCOP). Parmi les créations du GRCOP notons In illo tempore (1981) de François Verret, ancien élève du lycée, et Féline (1989) de Claude Brumachon. Parmi les principales chorégraphies de Jacques Garnier, retenons Fiat Lux (1969), Pas de deux (1970) sur une musique de Webern, Le Cordon infernal (1977) inspiré de Claire Bretecher, Aunis (1979) et la dernière, avant que la maladie l’emporte, Dancepower (1988).

 

Jacques Garnier avait deux frères, élèves du lycée et journalistes comme leur père :

Alain (1937-2002) passionné de football a été délégué général de l’association Football Club de Nantes-Atlantique (FCNA).

Daniel, ancien chef de la rédaction nantaise de Presse-Océan et cofondateur de La Tribune de Loire-Atlantique a commencé en 2008, avec JC Cozic, la publication d’une histoire de la Presse à Nantes.