de CHÂTEAUBRIANT Alphonse


CHÂTEAUBRIANT Alphonse de

(1877-1951) 

Élève / Écrivain

 

 

Né à la Prévalaye (Ille-et-Vilaine) le 22 mars 1877.

Il fréquente le lycée de 1891 à 1898 et remporte trois fois le prix d’honneur ; élève d’Édouard Herriot en 3ème, il est le condisciple, en classe de philosophie, de Paul Ladmirault et d’Émile Laboureur  et, en classe de Saint-Cyr, de Clément Huntziger.

Il se lance dans la carrière des lettres et obtient le Prix Goncourt en 1911 pour Monsieur des Lourdines. En 1923, son roman La Brière obtient un succès éclatant.

Séduit peu à peu par l’idéologie du national-socialisme, il prend parti, après la défaite de 1940, pour la collaboration, dirige l’hebdomadaire La Gerbe et préside avec Georges Claude le groupe Collaboration. En octobre 1941, à la demande de Gaëtan Rondeau, il intervient auprès des autorités allemandes en faveur des otages de Nantes.

En 1944, à l’approche des armées alliées, il quitte Paris pour se réfugier en Autriche. Condamné à mort par contumace, il meurt quelques années plus tard, à Kitzbühel, en Autriche.

 

Voir sur « Julien / Anthologie »  l’article consacré à Alphonse de Châteaubriant.